Programme Premier Brevet - Un coup de pouce pour les PME du Québec par Robic


Sachant que la performance économique se lie naturellement à l’innovation, il n’est pas surprenant que le gouvernement du Québec propose la Politique nationale de la recherche et de l’innovation 2014-2019 (PNRI) pour accroître la recherche et l’innovation des entreprises québécoises. La PNRI proposée comprendrait notamment la création d’un programme Premier brevet qui viendrait s’insérer dans le cadre des quatre initiatives stratégiques de la Politique économique du Québec, Priorité emploi.

Depuis un certain temps, la performance québécoise en innovation aurait du retard par rapport à d’autres provinces canadiennes. À l’automne 2013, le gouvernement du Québec dévoile qu’il voudrait réaliser un investissement de 3,7 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour venir en aide aux PME québécoises.

Le programme Premier brevet proposerait une aide financière et technique pour les PME québécoises désireuses d’entreprendre une démarche visant le dépôt d’une première demande de brevet auprès de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada. Plus particulièrement, son but serait d’augmenter le nombre de brevets délivrés à des PME québécoises.

Le programme proposerait également des services du Réseau de recherche et d’innovation du Québec pour offrir des formations adaptées au besoin des entreprises en matière de propriété intellectuelle.

Puisque le Québec dispose d’entreprises performantes et compétitives ayant une main-d'œuvre qualifiée et des chercheurs de renom, la Politique prioriserait donc les PME exerçant dans les domaines de :

·         l’aérospatiale;

·         le bioalimentaire;

·         les biotechnologies;

·         les énergies renouvelables et l'électrification des transports;

·         les industries créatives;

·         les soins de santé personnalisés;

·         les technologies de l'information et des communications.

En addition des crédits d’impôt accessibles pour la recherche et développement, le gouvernement du Québec démontre ainsi un soutien pour la transformation des idées en richesse pour le Québec.

C’est une opportunité à saisir pour tous les entrepreneurs québécois évoluant dans des marchés hautement compétitifs.

En date d’aujourd’hui, les critères d’admissibilité détaillés du programme Premier brevet sont toujours attendus, mais cette nouvelle représente une opportunité non négligeable pour les PME québécoises. Il est à noter que les détails de la Politique seront précisés par le nouveau gouvernement au pouvoir.

 
Envoyer à un(e) collègue | Imprimer  | Nouvelle précédente  | Nouvelle suivante

 
 
  S'abonner | Se désabonner |  Communiquer avec nous  | Avis juridique |  Webmestre
   © CIPS, 2017. Tous droits réservés.
 
   
Activités de nos membres
Portail Client ROBIC
Archives
S'abonner
 
Pour visualiser notre brochure électronique, cliquez ici